Stéphane Lambion

Stéphane Lambion

Stéphane Lambion

en / fr · instagram \ newsletter

donnez-moi trois oranges
et je jonglerai pour vous

j’ai pour les biographies
de l’amour et de la haine

il y a ici des choses vraies
qui ne le seront peut-être plus

j’aimerais que la fondation
Michalski accepte ma candidature

mon coeur est français mais
mon cul est international

j’ai habité à Marseille
pendant un an

je voue une haine profonde
aux contrôleur·ses de la RATP

j’ai fait une dissertation
entière en ne citant qu’Hegel

ma chanson la plus écoutée en 2021
était White Flag de Dido (…)

chaque jour je dessine,
un jour je vous montrerai

je suis parisien donc je n’ai
pas d’accent quand je parle

je suis né à Bruxelles
mais je n’y ai jamais vécu

me manque la lumière matinale
sur les collines toscanes

en 2016 je croisais Vincent Lindon
au café tous les matins

en huit mois à Marseille je ne
me suis jamais baigné, et alors

je n’ai rien contre le bordel
pour peu que tout soit aligné

je n’ai probablement
plus beaucoup de batterie

je n’ai lu aucun livre
de Genette en entier

j’ai habité à Londres
pendant quelques mois

j’aime quand doucement
on dépasse 130bpm

je ne suis encore
jamais sorti d’Europe

je veux prendre
un café avec vous

j’ai habité à Sienne
pendant un an

un jour j’ai presque failli
me marier puis finalement pas

la courgette est la base
de mon alimentation

il m’aura fallu attendre plus
de deux ans pour avoir le covid

la température minimale que
j’ai ressentie est de -19°C

l’esprit de sérieux est une chose
contre laquelle je dois lutter

j’ai passé une nuit dans une
colocation de vingt-cinq personnes

il est rare que je m’asseye dans
un café sans changer aussitôt de place

les petites routes de montagne
me font mal au coeur

un jour à Marseille j’ai croisé
un frigo sur la piste cyclable

mon premier briquet était couvert
d’une image de pin-up

il y a peu j’ai eu la confirmation
que la solitude ne me convient pas

me manque la lumière matinale sur
le vitrail de la chapelle de King’s

à l’époque j’avais la manie de
mettre des signets dans les livres

j’ai eu 3/20 à l’oral
de français de l’ENS

j’ai grandi en Roumanie
et j’y ai un peu vécu

au déplacement horizontal
je préfère celui vertical

j’aimerais trouver le
grand amour (06 95 24 45 ..)

je réponds (presque)
toujours aux mails

rien ne m’horripile
autant que les puzzles

je suis né à coups de
ventouse sur le crâne

ma boisson préférée est
le gin tonic sans tonic

je vous aime tant
de lire ceci

il n’est pas improbable
que je passe bientôt à Paris

je suis incroyablement
météo-dépendant

j’ai eu 20/20 à l’oral
de spé philo de l’ENS

ma carrière de photographe s’est
arrêtée à l’âge de douze ans

comme Sylvain Tesson j’ai roulé sur
la terre mais moins loin que lui

je ne mange pas d’animaux
morts et vivants non plus

un amour immense pour Charlotte
de Witte grandit en moi

j’ai jeté des pavés en mousse
sur des CRS payés à la journée

j’ai habité à Cambridge
pendant un an

à trois ans près je naissais
dans le présent millénaire

mon temps quotidien d’écoute
de musique est de 4h25

le nombre 13 est une curieuse
constante de ma vie

j’aime le chocolat noir
à la menthe

je connais le poids de
toute chose que je possède

je pense encore parfois à mon
premier amour de maternelle

souvent dans les livres je
préfère le titre au contenu

ma vie tient dans un sac
(ou presque)

la diversité des systèmes
de chasse d’eau me fascine

« cher Stéphane Lambrion,
je vous remercie pour… »

ma carrière de mathématicien s’est
arrêtée à l’âge de seize ans

depuis quelques temps dans
ma vie je rotate

je regrette de n’avoir
jamais possédé de Tamagochi

j’ai fait six ans de
patinage artistique

j’ai rencontré l’un de mes
meilleurs amis dans une forêt

ça fait cinq ans que je n’ai
(presque) rien acheté de neuf

le matin je prenais mes
bêtabloquants avec un double expresso

rien de tel qu’un pull en laine
pour retrouver goût à la vie

pile

Si j’étais écrivain et mort, comme j’aimerais que ma vie se réduisît, par les soins d’un biographe amical et désinvolte, à quelques détails, à quelques goûts, à quelques inflexions, disons des « biographèmes » dont la distinction et la mobilité pourraient voyager hors de tout destin et venir toucher, à la manière des atomes épicuriens, quelque corps futur, promis à la même dispersion ; une vie « trouée », en somme.
Barthes — Sade, Fourier, Loyola


...

face

n. 1997 — belge + roumain = français (?) — normalien agrégé etc. etc. — habite à Paris Sienne Cambridge Marseille droite à gauche

événements passés

  • —  lecture au Salon de l’Autre livre Paris · novembre 2022
  • —  lecture à une soirée Nux Vomica au Tony Collectif Paris · octobre 2022
  • —  lecture avec la revue Sève à EXC Librairie Paris · septembre 2022
  • —  lecture avec la revue Sève au Centre commercial Paris · septembre 2022
  • —  lecture de presque siècle à l’Autre livre Paris · septembre 2022
  • —  lecture, rencontre et projection de Cléo de 7 à 9 à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Paris · septembre 2022
  • —  lecture et rencontre au festival Mont 2 livres Mont-de-Marsan · septembre 2022
  • —  lecture et rencontre au festival Vienne la poésie Maison de la Poésie de Poitiers · septembre 2022
  • —  exposition d’un texte au festival Sarcus Indre-et-Loire · septembre 2022
  • — lecture de presque siècle au festival Voix Vives dans le cadre des présentations d’éditeurs Sète · juillet 2022
  • — lecture au salon Numéro R du cipM pour la revue Point de chute (vidéo) Marseille · juin 2022
  • — lecture organisée par la revue Point de chute à l’Ours et la Vieille Grille Paris · juin 2022
  • — lecture organisée par [cargo] au festival « Moins les murs » des éditions de La Crypte Hagetmau, Landes · mai 2022
  • — « Combattre en poésie pour la liberté d’expression », discussion organisée par le PEN Club avec Guillaume Métayer, Linda Maria Baros, Paata Shamugia et Boris Bachana Chabradzé (vidéo) en ligne · avril 2022
  • — diffusion d’une création sonore à partir de mon texte « le sommeil est le seul calcul » lors d’une soirée [cargo] Paris · avril 2022
  • — lecture de presque siècle à la Maison de Poésie – fondation Émile Blémont (détails) Paris · mars 2022
  • — lecture organisée par la revue Point de chute à la librairie Histoire de l’oeil Marseille · mars 2022
  • — lecture d’un texte inédit et de Bleue et je te veux bleue au festival de la Grange aux Belles (vidéo) Paris · juillet 2021
  • — lecture de Bleue et je te veux bleue à la Guillotine Montreuil · février 2020
  • — lecture d’inédits au festival Poets in Transylvania Sibiu, Roumanie · septembre 2017

entretiens



prix

  • — prix des Trouvères (jury lycéens) et mention spéciale Jeanne Maillet pour presque siècle 2022
  • — prix au concours international de la Sorbonne pour le premier poème de la série « Sinon, hiver (II) » 2020


bourses

  • — bourse d’écriture André Rochedy de Cheyne éditeur dans le cadre du festival Lectures sous l’arbre 2022


résidences

  • — Performing Arts Forum octobre 2022